Macro typographie \ma.kʁɔ.ti.pɔ.ɡʁa.fi\ nom f.s. :

Traitement typographique à l’échelle de la page et du paragraphe, utilisé dans le but d’améliorer la lisibilité et l’apparence d’une page ou d’un ouvrage selon des conventions propres à chaque langue.

La macro typographie concerne la typographie dans son ensemble en tant que contenu. Elle permet de définir une première structure, ambiance et de donner un ton au lecteur. On pourrait la comparer à une première impression : agréable ou non, c’est elle qui attirera votre regard pour vous aidez à l’aborder… Suivant la volonté du graphiste elle vous induira une manière de l’appréhender, de la découvrir, de la lire.

1. La hiérarchie :

Où poser son regard ?

Débuter par ce bel en-tête qui vous fait de l'oeil ? Explorer ce corps de texte bien proportionné ? Ou encore remonter du pied à la tête ? C'est le chemin de votre regard sur l’ensemble du contenu… Il devra être pensé par le designer afin de vous guider dans l’exploration du support. Et pour cela quel plus bel atout que la hiérarchie ? Rapport de proportion entre les différents éléments, elle permet d’attirer l’oeil sur les éléments importants qui servent de points d’ancrage à l’oeil. C’est elle qui trace le chemin du regard. Il existe divers rapports de proportion dont certains nous venant de la Grèce Antique, le choix se fait suivant les intentions graphiques et conceptuelles tout en respectant la lisibilité.

À retenir : Un rapport élevé entraîne une brusque démultiplication de la taille de corps et créera donc un relief important entre les éléments. Un rapport faible risque de passer inaperçu et créer une confusion entre les éléments.

2. La couleur de paragraphe :

Au delà du premier regard, comment l’aborder ? Est-elle belle, fluide et légère ? Ou plus forte, caractérielle, imposante, ... ? Sa couleur vous guidera vers une tactique d’approche: plutôt frivole ou terre-à-terre ?

Aussi appelée gris typographique, elle représente non pas une réelle couleur comme on pourrait le supposer mais plutôt la densité du texte. Chaque typographie possède sa propre couleur de paragraphe mais celle ci peut varier suivant 3 critères :

Lire entre les lignes :

Interlignage \ɛ̃.tɛʁ.li.ɲaʒ\ nom m.s. :

Espacement entre les lignes de texte, plus celui-ci est étroit, plus le texte est dense plongeant vers une illisibilité certaine. Par convention, on optera pour un minimum de 140% d'interlignage en web afin de garantir la lisibilité du contenu.

À la découverte du corps :

Corps \kɔʁ\ nom m.s. :

Taille du caractère typographique constituant l’ensemble du paragraphe. Il est lié à la longueur de ligne afin de respecter une bonne lisibilité ainsi qu'une longueur de ligne adéquate.

Se perdre dans la longueur :

longues jambes
Longueur de ligne \lɔ̃.ɡœʁ də liɲ\ nom f.s. :

Nombre de caractères que comporte une ligne pour une lecture facilité. La convention veut une moyenne de 60 à 80 caractères par ligne. Cela permet tout simplement de restreindre le champ de lecture afin que l’oeil puisse aisément retourner à la ligne suivante sans se perdre.

« Ni trop longue ni trop courte, reste entre 60 et 80 caractères pour être bien proportionnée »

3. Combinaison de polices :

Une bonne combinaison de police permet une cohérence de lecture et de ton, cela vous permet de rester concentré dans la même émotion tout au long du texte. Avant tout, sachez que les trois critères suivants sont autosuffisants contrairement à ceux concernant la couleur de paragraphe.

Hauteur de x \o.tœʁ də iks\ nom m.s. :

Concerne la taille du caractère « x », elle doit être relativement similaire entre chaque typographie.

Contraste \kɔ̃.tʁa.st\ nom m.s. :

Concerne les pleins et les déliés de la typographie - baton/contrasté

Chasse \ʃas\ nom f.s. :

Espace vide autour du caractère correspondant à sa largeur augmentée de ses approches.

Microtypographie \mi.kʁɔ.ti.pɔ.ɡʁa.fi\ nom f.s. :

Traitement typographique à l’échelle du mot et du caractère, utilisé dans le but d’améliorer la lisibilité et la compréhension du contenu selon des conventions propres à chaque langue.

La micro typographie concerne le comportement, les détails que l’on découvre en la cotoyant et qui aiguille notre compréhension. C’est aussi la manière dont les éléments interagissent entre eux, quels sens ou statut ils induisent , l’interaction des corps...

Les marques de paragraphe :

Paragraphe \pa.ʁa. ɡʁaf\ nom m.s. :

Section de texte vouée au développement d'un point particulier souvent au moyen de plusieurs phrases, dans la continuité du précédent et du suivant. Suivant son contexte d'utilisation, il peut signifier un déplacement ou changement de temps, lieu, personnnage, …

L’alinéa :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.

Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim.

Le signe :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.

Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim.

§ Voir plus

La lettrine :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.

Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim.

Le tiret :

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi.

Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim.

Les majuscules accentuées :

D'une importance capitale mais malheureusement souvent oubliées. Elles ont à elles seules le pouvoir de changer le sens d'un mot et d'influer sur la compréhension de toute la phrase. N'oubliez donc jamais de les utiliser ; sans quoi votre contenu n'aura  :

Ni queue …

À

Agrave;

È

Egrave;

É

Eacute;

Ê

Ecirc;
… ni tête

Tirets & Guillemets :

La micro typographie est complexe et souvent, cela se joue à un doigt, un espace, un tiret, un guillement, … Mais les règles sont les règles et il faut y obéir au doigt et à l'œil.

- Tiret court :

Vois-tu, trait d'union - soustraction = cé-
-sure

– Tiret moyen :

    Liste des utilisations :
  • – liste ;
  • – en remplacement des ( ) ;
  • – durée : 09:40–11:40  ;
  • – distance : Bruxelles–Namur.

— Tiret long :

— Dialogue. dit-elle
— Et c'est tout ? l'air surpris

« Guillemets français »

« espace insécable citation française espace insécable »

“ Guillemets anglais ”

 espace insécable English quote espace insécable 

L’apostrophe

 = YES ' = NO !

La ponctuation et les espaces :

.

point
pas d'espace. espace

;

point virgule
espace fine insécable ; espace insécable

,

virgule
pas d'espace, espace

:

deux points
espace insécable : espace

!

point d'exclamation
espace insécable ! espace

?

point d'interrogation
espace insécable ? espace